Vélos reconditionnés

Facilement acheter en ligne

Livré en 2 jours ouvrés

  • Néerlandais
  • Français
  • Anglais
  • Néerlandais
  • Français
  • Anglais

Notre histoire

Start-up

Cheapassbikes es une entreprise qui a été montée par des étudiants aux Pays-Bas en 2016. Comme les vélos se faisaient facilement voler et que les vélos neuf en magasins étaient très cher il y avait une demande croissante en alternatives abordables. C’est de la que l’idée de vendre des vélos reconditionnés a été lancée. C’est moins cher, durable et aussi fiable pour aller de A à B. Il n’a pas fallu longtemps avant de convaincre de plus en plus de gens. 

Notre mission

Actuellement il n’y a aucun acteur en Europe qui peut proposer une vaste gamme de vélos reconditionnés. Nous voulons créer ce marché pour avoir un réelle impact écologique.

En terme de chiffres d’ici 2023, nous voulons donner une deuxième vie à 100.000 vélos par an !

Nos valeurs

  • Un moyen de transport pour tout le monde: le prix moyen d’un vélo de ville neuf est supérieur à 550 €. Se déplacer est fondamental est doit être accessible à chaque citoyen. Pour cette raison, nous proposons des vélos dans la fourchette déjà à partir de 99€
  • Engagement social: Dans nos ateliers nous engageons des jeunes ayant des difficultés à trouver un emploi à cause d’un déficit intellectuelle. Nous avons mis en place un programme d’apprentissage qui les forment à devenir mécanicien vélo. De cette façon, ils peuvent tout apprendre sur la profession dans un environnement social tout en utilisant pleinement leurs talents.
  • Mettre un stop à la surproduction: en 2019, plus de 11,4 millions de vélos ont été produit. C’est un montant qui pourrait être réduit drastiquement en prolongeant la durée de vie des vélos de plusieurs années.

Economique et circulaire

Nous avons créé un modèle qui est à la fois commercial et entièrement circulaire. Aucun matériau n’est gaspillé dans le processus.

D’un déchet à un produit

Lorsque un vélo est abandonnée dans un espace public, il n’est pas autorisé à y rester indéfiniment. C’est pourquoi les mairies aux Pays-Bas ont mis en place certaines règles.

  • Un service municipale attache une étiquette d’avertissement sur le vélo indiquant qu’il sera retiré s’il n’est pas récupéré par son propriétaire dans un délais spécifié.
  • Lorsque ce délai est dépassé, il est collecté et stocké au dépôt de vélos municipal. La mairie est désormais propriétaire du vélo.
  • Sans les initiatives de sociétés telles que Recovélo ces vélos seraient détruits.
  • À l’arrivée, un contrôle de qualité est effectué
  • Tous les vélos seront étiquetés individuellement en fonction de leur marque, de la taille de la roue, de la taille du cadre, de l’apparence, du type de frein et du nombre de vitesses.
  • Ces spécifications déterminent le prix du vélo
  • Après avoir réalisé une jolie photo en studio, elles sont présentées dans la boutique en ligne.